Twitter

En temps de Covid-19,  la question du soutien à apporter aux aidants naturels

 

L’actuelle crise sanitaire est un révélateur de nos fragilités. Un récent article de Pascal Antoine, professeur de psychologie à l’Université de Lille, laboratoire des sciences cognitives, interroge sur le soutien aux proches aidants de personnes atteintes de maladie neuro-évolutives, dans le contexte de confinement que nous traversons.

Depuis quelques dizaines d’années, la situation des personnes qui aident un proche est mieux reconnue et mieux soutenue, à la fois par le travail des professionnels, et par l’engagement de bénévoles au sein d’associations actives dans ce cadre.

Mais dans la situation que nous connaissons actuellement, pour Pascal Antoine, les proches aidants, jusque-là soutenus par la société, « lui sont tombés des mains ». Ceci ne peut qu’aggraver les risques d’épuisement, d’isolement et de repli, qui sont pour ces personnes beaucoup plus prégnants que la question de la disponibilité des masques ou de l’efficacité d’une molécule.

Comment se passe le quotidien de personnes confinées chez elles, comment évolue la relation aidant/aidé, quelle est la possibilité pour une personne atteinte de maladie neuro-évolutive de comprendre ce qui passe actuellement, comment appliquer les gestes barrières, comment expliquer la disparition d’une partie des intervenants ? Comment un aidant peut-il faire face aux difficultés engendrées par l’impossibilité d’avoir des temps de répit et des visites de l’entourage. Comment se supporte  la distanciation familiale, tant pour que pour l’aidé. Comment vivre avec le risque que l’un ou l’autre puisse être atteint par le coronavirus?

Il est urgent de réfléchir à ces questions, pour aborder la sortie du confinement, et savoir faire face à la suite de cette crise, ou à la possible survenue d’une crise d’un autre type.

Cet article, parmi beaucoup d’autres se lit sur le site éthique-pandémie.com, fondé par Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale, Université de Paris-Saclay.

http://ethique-pandemie.com/le-confinement-revelateur-de-la-fragilite-des-soutiens-aux-proches-aidants/